Fred Zumbiehl

L’aviation ? Il est tombé dedans quand il était petit… 
Aussi loin que remontent ses souvenirs, Frédéric Zumbiehl a toujours voulu vivre dans ce domaine-là, s’en nourrir, y déployer ses ailes, bref, s’y épanouir. Pas étonnant qu’à l’âge de 20 ans, il intègre l’Aéronautique navale et se retrouve assez vite sur le siège (éjectable !) d’un mythique Chance Vought F-8 « Crusader » de la Marine nationale. Neuf ans plus tard, il quitte la chasse embarquée et, avec elle, le monde militaire ; mais surtout pas l’aéronautique.
Employé comme pilote professionnel dans une petite entreprise de communication aérienne, il sillonne le ciel de la Côte d’Azur, parfois en patrouille, au profit de quelque annonceur. Mais les « Skytypers » et leurs petits avions Rallye de 180 ch. ne sauraient le retenir toute une vie… Frédéric, au terme de douze saisons de pilote publicitaire, cède à une nouvelle tentation : l’écriture.
En 2004, il publie un premier recueil d’histoires authentiques. Son « Pilotes de l’Aéronavale » sera suivi, l’année suivante, de « Pilotes de Chasse », puis de « Pilotes de l’Extrême ». Survient alors sa rencontre avec Alexandre Paringaux, photographe et éditeur qui lui propose d’écrire des scénarios dans le cadre de ses projets d’édition de bandes dessinées. Frédéric se prend au jeu. A partir de 2006, il enchaîne les contributions, affine son art. Depuis la série « Réseau Sentinelle » jusqu’à « Rafale Leader », en passant par « Team Rafale », « Airblues », « Unité Félin », « Emergency » et bientôt Buck Danny (2012), il s’affirme comme un auteur solide.
En professionnel consciencieux, il attache d’ailleurs une grande importance au réalisme des histoires qu’il déroule, au gré de son imagination. Très attentif au contexte géopolitique de son temps, grand consommateur d’information, il s’appuie parfois sur les talents du documentaliste Sam Prétat pour étayer une idée. Doté d’une indéniable capacité d’analyse, il puise la trame de ses intrigues dans l’actualité, recoupe les données, collecte des commentaires via Internet, tisse patiemment son réseau d’informateurs. Mais il apprécie aussi de lire des romans et… va beaucoup au cinéma ! Frédéric Zumbiehl combine finalement deux tendances qui, chez lui, cohabitent harmonieusement : la rigueur du pilote de chasse et les vagabondages d’un rêveur impénitent. Le cocktail fonctionne. Et ce ne sont pas ses milliers de lecteurs enthousiastes qui diront le contraire…


François Blanc, Journaliste

Mes derniers posts